Présentations de la fédération

Regroupé de 1988 à 2000 au sein de la Fédération Territoriale des Sociétés de Courses, le monde des courses hippiques s’est réorganisé depuis 2000 autour d’une nouvelle fédération appelée Fédération des Sociétés de Courses Hippiques de la Nouvelle-Calédonie (F.S.C.H.-NC), puis en 2013 Fédération des Courses Hippiques de la Nouvelle-Calédonie (FCH-NC). Elle regroupe l’ensemble des sociétés de courses de la Nouvelle-Calédonie et deux associations de socioprofessionnels, c’est-à -dire :

  • le Comité Hippique de Bourail,
  • la Société Hippique des Courses de Boulouparis,
  • la Société Sportive de la Nouvelle Calédonie,
  • la Société des Courses Hippiques de La Foa,
  • l’Association Calédonienne du Trot (actuellement en sommeil)
  • le Comité Hippique Du Nord.
  • L’Association des Propriétaires, Entraineurs et Eleveurs au Galop,
  • L’Association des Propriétaires, Entraineurs et Eleveurs au Trot.

Chaque année, sous l’égide de la Fédération, quinze réunions de courses sont organisées sur les quatre hippodromes de la province Sud.

Actuellement, La FCH-NC fonctionne grâce aux aides financières allouées par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et la province Sud. Ainsi, en septembre 2006, par le biais d’une convention triennale avec la Fédération et les Sociétés de Courses destinée à soutenir et mettre en exergue l’élevage local, la province Sud dote et parraine exclusivement les courses réservées aux chevaux nés et élevés en Nouvelle Calédonie.

Pour le financement des courses, outre les partenariats avec des sponsors privés, il existe, depuis octobre 2001, une convention sectorielle signée avec la Fédération Nationale des Courses Françaises, prévoyant une dotation annuelle en allocations de courses et en primes a l’élevage. Cette convention prévoit également des aides techniques, dont la gratuité d’une partie de l’analyse des prélèvements destinés au contrôle antidopage.

L’installation du PMU en 2014 permet d’abonder les dotations de courses et de moderniser les infrastructures des hippodromes municipaux.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑